Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

32 articles avec lecture

Cupidon a des ailes en carton - Raphaëlle Giordano

Publié le par Kyarah

Ma note : 20/20

Hello, Hello,

En ce moment, en lecture, je suis dans un mood « 2ème chance », je lis des romans d’auteurs dont je n’ai pas apprécié ma 1ère lecture.

C’est pas exprès d’ailleurs.

Donc, aujourd’hui, je vous parle du roman de cet auteur qui la joue « développement » personnel et dont j’ai DETESTE le précédent qui était une suite de conseil et donc l’histoire était, à mon goût, pas assez développée.

Le Pitch ? Meredith sort avec Antoine. Il est producteur de radio connu et reconnu. Elle est actrice inconnue.

Elle ne se sent pas à sa hauteur et a besoin d’atteindre la réussite dans son travail pour reprendre confiance en elle et du coup, améliorer son Amourhability.

Elle décide donc de mettre en suspens leur relation le temps de faire sa tournée avec son amie Rose. Ils décident donc de se mettre en pause et de se retrouver 6 mois plus tard.

Elle va donc occuper son temps à lire, à parler, à réfléchir, profiter de chaque rencontre pour discuter des points de vue différents sur l’amour et sur ce qui fait qu’une relation marche ou pas.

Forcément, au fil des jours et des rencontres, des doutes, des interrogations, des remises en question vont survenir et boulverser ses certitudes.

Alors étant donné que je n’ai pas du tout accroché avec le 1er roman, j’avais un peu peur. Mais alors, même si on est encore une fois sur du développement personnel sous forme de roman, j’ai adoré.

J’ai trouvé l’histoire agréable à lire, les personnages étaient bien aboutis. Peut-être parce qu’on lit, à chaque chapitre, les points de vue de Rose, d’Antoine et de Meredith.

J’ai trouvé que ca ne faisait pas liste de conseil comme l’autre histoire et que du coup, elle nous les glissait l’air de rien.

J’ai aimé qu’à la fin du roman, il y ait le déroulé de son « love organizer ». Meredith, tout au long de son cheminement, note ses pensées, ses idées, ses réflexions.

Et du coup, si on souhaite le faire, on a l’explication.

Ce qu’il faut en tirer ? Bon déjà, que ce soit pour les livres, les gens, les relations, je pense qu’il est toujours (ou presque) profitable de laisser une 2ème chance.

Et puis sinon, au fil du livre, on comprend bien que chaque personne a une conception de l’amour différente et qu’également chaque couple a un fonctionnement différent et qu’il faut trouver le sien, trouver son rythme à deux.

On peut en tirer peut-être des choses plus générales comme le fait qu’être bien dans sa peau, bien dans sa vie déjà seul, avec soi-même est une clé, je pense, pour avoir des relations amoureuses saines.

Pouvoir se passer de l’autre, du couple, être bien seul est, à mon sens, une condition pour être bien à deux.

Ne pas faire porter le poids de son bien-être à quelqu’un d’autre que soi.

Publié dans Lecture

Partager cet article

Repost0

Stars, nos étoiles perdues, tome 1 - Anna Todd

Publié le par Kyarah

Ma note : 20/20, parce que je partais avec des à prioris...

 

Hello, Hello,

En voyant, en magasin, le nouveau roman de Madame After, je me suis laissée aller à ma curiosité pour lire la 4ème de couverture. Et ce, même si je n'ai pas aimé After. Je n'ai lu que le 1er tome et ça m'a largement suffi.

Bref, j'ai trouvé ça sympa et je lui ai donc laissé une 2ème chance...

Le Pitch ? Karina travaille comme masseuse non loin d'une base militaire où elle a ses privilèges, son père étant un des leurs. Privilèges tels que magasins spéciaux à bas prix. Elle a également le droit d'aller sur la base.

Dans son travail, elle a souvent à soigner, s'occuper de combattants ou d'anciens combattants. C'est ainsi qu'elle rencontre Kaël, froid, mystérieux, taiseux.

Dans le même temps, son frère jumeau s'enfonce dans des problèmes et revient dans le coin.

Mon Avis ? Alors évidemment, on sait ce que ça va donner, la fille gentille, rangée tombe amoureux du mec fort, solide, taiseux et un moment il y aura des difficultés.

Classique, mais franchement j'ai adoré, ca se lit vite, c'est agréable, on a envie de savoir la suite, de tourner les pages.

Et à la fin, on attend vraiment impatiemment le tome 2.

Ce qu'il faut en retenir ? Et bien, ne jamais rester sur des premières impressions. Car je serais passée à côté et ça aurait été bien dommage.

Comme pour tout finalement...

 

Publié dans Lecture

Partager cet article

Repost0

Les souvenirs - David Foenkinos

Publié le

Ma note ? 3/20... par ce que je suis bonne...

Hello, Hello,

Il y a des auteurs dont on connait le nom, comme ça, d'oreilles mais qu'on a jamais lu.

C'est le cas, pour moi, pour celui-ci.

Du coup, j'ai pris un roman de lui, histoire de me coucher moins bête.

Le Pitch ? Le narrateur travaille comme veilleur de nuit dans un hôtel en rêvant de devenir écrivain.

Il est nostalgique, triste, mélancolique, déprimant, mollasson...

Il nous raconte ses souvenirs, la mort de son grand-père, la disparition de sa grand-mère, la maladie de sa mère, l'indifférence de son père bref...

Mon avis ? Le livre est comme le narrateur... nostalgique, triste, mélancolique, déprimant, mollasson....

Mon dieu, ce que je me suis ennuyée. Je n'ai pas fini. Impossible. Je suis presque morte d'ennui.

En plus, à la moitié du livre et je n'ai toujours pas compris le rapport avec la 4ème de couverture qui parle d'une personne qui revoir un caissier qui lui a permis de choisir une barre chocolatée plutôt qu'une autre et dont le narrateur attend des conseils sur sa vie de couple.

J'ai choisi ce roman car la 4ème de couverture me plaisait et finalement le bouquin n'a aucun rapport. Donc voili, voilou.

Ce qu'il faut en tirer ? Un feu de cheminée?

Publié dans Lecture

Partager cet article

Repost0

A première vue - Colleen Hoover

Publié le

Ma note ? 10/20, par amour pour l'auteur et en souvenir des mes anciens coups de coeur...

Hello, Hello,

J'adore cette auteur, alors quand j'ai vu qu'un nouveau roman était sorti, ni une, ni deux, le voilà sur ma tablette.

Le Pitch ? On suit l'histoire de la famille Voss, dans laquelle tous les membres sont un peu "bizarres".

Merit collectionne les trophées... des autres. Elle court les vide-greniers pour y trouver son bonheur. Ou plutôt le bonheur des autres.

L'histoire débute avec sa rencontre, justement dans une de ces brocantes, avec Sagan, jeune homme mystérieux...

Evidemment, ce ne sera pas si simple. Rien n'est simple dans la famille Voss. Parents séparés mais vivant encore sous le même toi, avec leurs enfants ainsi qu'avec la nouvelle femme du papa ainsi que de leur fils.

Mon Avis ? Grosse déception. Oui, je ne fais pas de suspens. Je pense que c'est celui que j'ai le moins aimé. Les rebondissements à chaque page, un nouveau secret chaque 3 lignes, je dois dire que ça m'a semblé tarabiscoté et assez peu crédible.

Chaque membre de la famille est bizarre, chacun cache des secrets tordus, bref #méli-mélo.

Non, je n'ai rien à en dire de plus.

Ce qu'il faut en tirer ? Que même les meilleurs auteurs peuvent faire un "loupé" ?

 

 

Publié dans Lecture

Partager cet article

Repost0

Avec toutes mes sympathies - Olivia de Lamberties

Publié le par Kyarah

Ma note ? 20/20. Je n'ai pas vraiment vu de défaut et je n'ai pas envie de donner moins pour la souffrance qui est à l'origine finalement de ce livre.

Bonjour,

Oui je sais, j'ai un peu laisser tomber ce blog pendant plusieurs mois et je m'en excuse. J'avais peut-être sous-estimé la constance que cela demandait. Mais cette fois je me relance pour de bon :)

Bref, j'attaque cette rentrée avec une auteur que je ne connaissais pas avant de la voir dans "On est pas couché" sur France 2, début octobre 2018.

Cette femme est critique littéraire pour Elle, pour la télé et la radio également. C'est là son 1er livre suite au suicide de son frère.

Le Pitch ? L'auteur nous raconte le suicide de son frère, le bouleversement, les questions que cela engendre, une part de culpabilité. Elle nous embarque également dans l'histoire de sa famille, son enfance, sa relation avec ce frère., avec ses parents.

Finalement ce frère semblait tout avoir, une famille aimante, une femme adorée qui l'aimait inconditionnellement, des enfants, du talent. Et pourtant... la vie ce n'était pas son truc.

Elle va essayer de nous faire comprendre, elle va essayer de comprendre par ce récit également pourquoi il n'arrivait pas à avoir le goût de vivre alors que lui-même était conscient "d'avoir tout".

Ce que j'en pense ? Alors déjà, j'ai été très touchée de voir cette femme à la TV, émue quand elle en parlait. Elle qui finalement passait son temps à lire le livre des autres sans jamais écrire le sien. Pensant qu'elle n'avait rien à dire, rien à écrire.

Et puis là, voilà, son frère avait toujours voulu qu'elle écrive SON livre et puis elle l'a fait, pour lui rendre hommage également, montrer l'homme qu'il était, doux, aimant, bienveillant et empathique, faisant tout ce qu'il peut pour que jamais ses proches ne puissent penser que c'était de leur faute. Sombre, mélancolique.

Il est difficile de poser un diagnostique sur sa maladie, sur son mal-être. Les médecins semblent y arriver trop tard. C'est peut-être un des messages de ce livre, c'est que, même si on a fait des avancées folles, les maladies mentales, psychiatriques restent difficile à diagnostiquer, à soigner.

J'ai aimé ce livre pour l'histoire de famille qu'il raconte, pour la tendresse que l'auteur à mis dans ces mots, dans ces phrases. Pour ce qu'il représente également, l'incompréhension totale.

Ce genre de drame peut briser une famille et celle-là semble au contraire s'être rapprochée.

Elle a également très bien exprimé dans l'émission : Les gens n'ont pas les mots face à ce genre de drame. Chaque histoire est unique, chaque réaction au drame également. Et puis voilà, on essaie comme on peut de réconforter l'autre avec des banalités et finalement ça ne marche pas. Mais je ne crois pas que quelque chose puisse marcher...

Pour moi, c'est le gens de livre qu'on a pas envie de finir, du coup j'ai bien pris mon temps pour ne pas le finir trop vite. Juste à temps pour la sortie d'un livre d'une auteur que j'aime bien, dans un autre registre.

Ce qu'il faut en tirer ? D'écrire SON livre. Je pense qu'en tant que lecteurs, gros lecteurs, on a tous penser à écrire son livre et finalement pourquoi se dévaloriser et se dire qu'on a rien à dire, rien à écrire ?

Évidemment, comme beaucoup, j'ai eu un milliard de fois l'envie d'écrire et comme beaucoup, je me suis dit un milliard de fois que ça n'intéresserait personne et que je n'avais pas le talent. Mais finalement, je pourrais le faire moi et pas pour d'éventuels lecteurs.

 

 

Publié dans Lecture

Partager cet article

Repost0

Il est grand temps de rallumer les étoiles - Virginie Grimaldi

Publié le par Kyarah

Ma note ? 10/20, parce que je l'ai fini...

Bonjour, bonjour,

Après avoir été conquise par son roman "Le bonheur est plus fort sous la pluie", je n'ai pas hésité une seconde avant de lire celui-ci.

Le Pitch ? Anna, 37 ans, perd son job. Pas de chance, elle arrivait déjà à peine à boucler les fin de mois.

Elle voit à peine ses 2 filles, Chloé, 17 ans, qui oublie ses rêves déchus dans le bras de garçon qui n'en veulent qu'à son c... corps et Lily, 12 ans, qui préfère son rat aux gens et qui est très lucide et pleine d'humour.

La perte de ce travail permet à Anna de voir que ses filles ne vont pas bien. Elle décide alors de les entraîner dans un road-trip pour mieux se retrouver, se reconnecter.

Mon Avis ? Attention, avis de lourdeur... les jeux de mots pourri genre "la mort dans l'âme... non pas Lââm la chanteuse" toute les 2 pages m'a un peu soulée. Ca se voulait drôle, j'ai trouvé ça lourdingue.

L'histoire ne m'a pas transcendé. Oui, j'avais envie de savoir la fin alors j'ai été au bout du truc mais j'ai lu certaines pages en travers.

Je n'ai pas été touchée par l'histoire, par l'écriture. Bref, déception pour moi qui avait tant aimé la douceur du précédent roman.

Ce qu'il faut en tirer ? Parfois, dans le train-train quotidien, on se perd les uns, les autres. On oublie, à force de courir partout, de s'occuper vraiment des uns, des autres.

Et puis, on pense les enfants stupides mais ils savent tout... tout ce quon leur cache.

Publié dans Lecture

Partager cet article

Repost0

Les Héritiers - Tome 1 - La Princesse de papier - Erin Watt

Publié le par Kyarah

Ma note ? 15/20

Bonjour,

En allant au salon du livre de ma région, j'ai discuté avec une dévoreuse de livres comme moi et elle m'a parlé de cette saga. Ca m'a intrigué et du coup, au retour, je m'y suis attaquée.

Le Pitch ? Ella a une enfance compliquée, déménagement en déménagement au fil des envies et des aventures de sa mère. La voilà, arrivée dans une nouvelle école pour démarrer une nouvelle vie.

Sauf que. Sauf que débarque Callum Royal. Il vient lui annoncer qu'il est son tuteur légal et l'emmène avec elle pour une vie de château...une vie royale... ahah.

Une vie de luxe où elle va devoir encore se battre pour faire sa place parmi les 5 fils de son bienfaiteur.

Mon Âvis ? Ca faisait longtemps que je n'avais pas lu ce genre de roman romantique... du coup ça m'a plus. J'ai fini le tome 1 rapidement et attqué le tome 2 à la suite.

J'avais un peu peur qu'elle s'envoie en l'air avec tous les frères ce que j'aurais trouvé glauque. Ce n'est pas le cas. Après les relations dans la fratrie et les relations père-fils sont quand même bizarre, pas hyper saines.

Mais ça reste sympa à lire et je ne me suis pas ennuyée.

Ce qu'il faut en tirer ? La richesse ne rend pas forcément la vie plus facile... Finalement, ils ont des problèmes comme les autres. Leur immense richesse leur rend finalement la vie plus compliquée et fausse beaucoup de chose. Car ils le voient comme un fardeau.

Ils ne profitent pas de la chance de ne pas avoir à se poser de question quand ils veulent acheter quelque chose. Ils retiennent juste le poids que cela peut être parfois d'être dans une famille ultra riches, ultra connue et qui dirige la ville.

Ils oublient qu'une famille pauvre subirait les mêmes soucis .... l'argent en moins.

 

Publié dans Lecture

Partager cet article

Repost0

Too Late - Colleen Hoover

Publié le par Kyarah

Ma note ? 13/20

Bonjour,

A mon grand bonheur, j'ai vu que cette romancière que j'adore avait sorti un nouveau roman. A la base, cette histoire était un bouche-trou, uniquement sur Wattpadd. En fait, quand elle était bloquée sur une histoire, qu'elle avait le syndrome de la pâge blanche, elle écrivait celui-là à côté.

Il est beaucoup plus sombre et n'était pas du tout destiné à sortir au grand jour.

Et puis, elle a fait lire une partie à ses abonnés et ils ont aimé. Le voilà donc disponible.

Elle nous fait un petit avertissement où elle raconte tout cela. Elle explique bien qu'il est plus sombre et pas forcément adapté aux plus jeunes.

Il est vraiment tel qu'elle l'a écrit, y a des suites à la fin... plusieurs épilogues.

Le Pitch ? Sloan est une étudiante qui galère financièrement. Elle se retrouve embarquée dans une relation toxique pour pouvoir subvenir à ses besoins et ceux de sa famille.

Personne ne peut la sauver d'ici l'obtention de son diplôme. Alors elle serre les dents et fait comme elle peut pour survivre.

Et puis, elle tombe sur Carter.... mais pas de chance, il travaille avec son mec, Asa.

Malgré le dégoût que lui inspirent les affaires de ces hommes, elle est attirée par ce garçon...

Mon Avis ? Oui c'est plus sombre. Et on le sent dès le début, les mots sont plus crus, les scènes d'amour sont plus détaillées.

J'ai aimé l'histoire même si le style est différent.

Cela reste une histoire d'amour tortuées comme je les aime.

Le seul hic pour moi c'est la fin. Qui est vraiment tarabiscotée.

Je l'ai lu sur ma tablette et j'allais arrêter quand j'ai vu le mot fin. Mais sur l'écran, je voyais que j'en étais qu'à la moitié des pages...

Du coup, je continue et effectivement elle a rajouté des épiligues pour chaque personnages. Dans un ordre bizarre. Elle a rajouté des "avant" pour les personnages.

Bref, j'étais perdue. Ca partait dans tous les sens, en avant, en arrière...

Bref, j'ai pas aimé. Et ce, même si elle explique au début que ça part en sucette à la fin... et que c'était voulu de ne pas remanier le tout.

Ce qu'il faut en tirer ? Le politiquement correct voudrait qu'on dise que l'argent n'est pas important... après dans des situations comme la sienne, on fait comme on peut...

Elle n'a pas vu d'autres solutions alors qu'elle se faisait clairement manipuler.

Faut se méfier des bons samaritains.... des gens qui "veulent ton bien" mais t'empêche de tout de manière subtile. De cet homme qui te surveille de bien des manières pour t'empêcher d'être libre. Pour que tu ne comprennes pas à quel point, tu te fais avoir.

Elle écrit vraiment le manipulateur qui te force à rester, pour l'argent.

 

 

 

Publié dans Lecture

Partager cet article

Repost0

A la lumière du petit matin - Agnès Martin-Lugand

Publié le par Kyarah

Ma Note ? 19/20

Bonjour, bonjour,

J'ai repris le travail alors du coup, nouveau rythme... J'essaie de prendre le temps de vous écrire un post par semaine. Je pense que j'ai gentiment trouvé mon rythme.

Bref, ici, aujourd'hui et maintenant, je vous parle de ma dernière lecture.

Le Pitch ? Hortense partage son temps entre son école de danse ouverte avec ses meilleurs amis et sa liaison avec un homme marié. Elle pense qu'elle est heureuse mais petit à petit elle se retrouve à vivre une vie qui ne lui correspond pas et ce, dans tous les domaines.

Et paf. Un accident vient tout changer. Elle se retrouve à devoir finalement prendre des décisions qui vont dans le sens de sa véritable personnalité.

Mon Avis ? Alors même si la fin est courue d'avance, j'ai aimé. Ce que j'aime chez la romancière, c'est que ces livres ne sont pas plein de rebondissements, d'effets spéciaux, d'action mais que finalement c'est des histoires relativement normales et on peut s'identifier facilement.

J'aime la douceur de ses histoires.

Ce qu'il faut en tirer ? On peut attendre que la vie nous force à réfléchir... mais Est-ce vraiment la vie qu'on veut ? Si oui, pour de vrai, youpie. Sinon, que faire pour changer ça ? Dans quel domaine ? Comment. tout en retenant que tout est possible et qu'on mérite ce qu'il y a de mieux.

On choisit parfois la facilité, le confort de l'habitude même si cela ne nous rend pas heureux. Et pourtant.

J'ai démissionné de mon travail après 13 ans car l'entreprise restructurait le service. Mais cela faisait bien 3 ou 4 ans que j'en avais marre. Les 2 dernières années s'étant dégradées. J'ai attendu d'être poussée par la vie.

Alors oui la période de chômage a été difficile. Financièrement, moralement. Ecrire des lettres sans réponse, avoir des entretiens qui se soldent par un non etc.

Mais finalement après 6 mois, j'ai eu le job que je voulais. Dans le domaine qui me plaisait, salaire plus haut que ce que j'espérais et pensais ne pas obtenir, situé parfaitement, avec des collègues sympa.

Bref j'ai tout gagné. Finalement, on dramatise les conséquences d'un gros changement. Et même si j'étais convaincue que j'avais pris la bonne décision, j'avais peur. Peur d'avoir faire une bêtise mais maintenant je peux dire que c'était la meilleure chose que j'ai faite.

Alors je ne regrette rien. Je ne regrette pas d'avoir attendu qu'on me pousse dehors mais je me dis que maintenant je sais que les changements sont positifs et qu'il faut éviter de dramatiser car toutes mes peurs (de ne jamais trouvé de travail et encore moins qui me correspondaient sur tous les points étaient fausses.

Allez, prêts, partez !!

 

Publié dans Lecture

Partager cet article

Repost0

La petite princesse de papa - Cathy Glass

Publié le par Kyarah

Ma note ? 20/20

Bonjour,

Dans ma précédente lecture de Cathy Glass, je me suis rendue compte qu'elle a sorti un livre que je n'avais pas lu. Sacrilège. 

Je me suis donc jetée dessus!!

Le Pitch ? Le titre veut presque tout dire... Cathy recueille ici Beth, une petite fille de 7 ans qui est dans la même école qu'Adrien, qui a seulement un an de plus. En effet, cette histoire remonte à presque 15 ans. Le mari de Cathy est encore présent à la maison, très peu puisqu'il travaille loin et ne rentre donc que le week-end.

Beth arrive donc chez Cathy le temps que son papa se rétablisse puisqu'il est soigné à l'hôpital. 

Ici, ça change radicalement de l'histoire précédente ou des autres histoires de Cathy. La petite fille est propre, bien (trop) habillée, sage, responsable, bien nourrie etc.

Mais Cathy va vite avoir des  doutes sur la relation père-fille avec des petites phrases de Beth ou les photos que la "Princesse de Papa"  a ramené avec elle. Drôle de sentiment, difficile à verbaliser. D'autant plus que Cathy débute sa "carrière" de mère d'accueil.

Mon Avis ? Comme ses autres récits, j'adore. Je suis toujours bouleversée par les histoires de ces petits êtres innocents qui n'ont  rien demandé. 

En plus, j'ai aimé le fait que finalement la maltraitance de cette petite fille soit plus subtile que d'habitude et qu'au premier abord, on ne soupçonne pas.

J'ai aimé voir les débuts, si on peut dire, de Cathy et que finalement son manque d'expérience est compensé par son intuition et son écoute.

Dans ce livre, on a largement l'occasion de voir que les femmes sont plus intuitives... en effet, là ou Cathy voir des choses étranges, inappropriées, son mari trouve ça normal...

De plus, les autres personnes troublées par la relation entre le papa et sa petite fille sont des femmes.

Ce qu'il faut en tirer ? Finalement, il est souvent bon de suivre son intuition même si les signes visibles, concrets ne sont pas là. Et qu'il faut en parler... il faut juste choisir la personne et la façon pour ne pas faire "commérage".

Et surtout, se faire confiance.

 

Publié dans Lecture

Partager cet article

Repost0

1 2 3 4 > >>